• Suite à la restauration du  Bastion Royal*, l'un des plus imposants bastion des remparts construits selon les directives de Vauban, Bayonne  a  édifié son premier belvédère. Il se trouve à l'angle de allée des platanes (le long du Conseil Général) et de la rue du Bastion Royal (côté Nive / Pont du Génie). Il est entouré par un petit parc de verdure, et on y découvre les hautes fortifications, quelquefois on y rencontre les chèvres de la ville, occupées à brouter les herbes des talus. Il y aurait quelques bancs pour s'installer avec quelque lecture, ou simplement se reposer et laisser aller son imagination dans cet endroit plein de charme, d'histoire ... ce serait parfait !!

    Entrée côté Nive

    Le belvédère du bastion

    Le belvédère surplombe la ville, la Nive, le dénivelé de 7 mètres permet un panorama d'où l'on aperçoit Bayonne dans toute sa splendeur. On y grimpe par cet escalier, il est également accessible aux personnes handicapées moteur, grâce à cet ascenseur, et le marquage au sol facilite l'accès aux personnes mal et non voyantes. 

    L'ascenceur du belvédère du bastion

    Le parc du belvédère

    Vue sur Bayonne depuis le haut

    Vue depuis le haut

    * Le Bastion Royal a fait l'objet d'une profonde restauration dans le cadre du projet européen Fortius qui réunit
    Bayonne et Pampelune, depuis quatre années.


  •    

     Le lavoir de la rue Maubec

    Le lavoir de la rue Maubec

    Bayonne

    Depuis la gare, on remonte la rue Maubec, par le trottoir de gauche, vers le mitan de la rue, (au niveau du n°110), se trouve le passage nommé : l'Oelh de le Houn - l'Œil de la Fontaine - avec un escalier qui va vers cet espace de verdure. On aperçoit alors le lavoir, le petit pont qui donne sur un vaste pré où se tendent des fils à linge. Dans le fond, on distingue la gare, les rails, la synagogue, l'arrière des bâtisses de la rue Maubec, les flèches de la cathédrale ....

    Le passage vers l'escalier

     

    L'escalier vers le lavoir    

     Les façades avoisinantes se mirent dans l'eau, magique ...

    Le lavoir de la rue Maubec

    Le lavoir de la rue Maubec

    Et le linge sèche à l'air libre, sur les fils, bercé par la brise .... Un endroit paisible suranné.
    Parfois l'eau est encore savonneuse ...

    Le lavoir de la rue Maubec

     

    Le lavoir de la rue Maubec

     

     


  •  

    Chronoplus, les bus de Bayonne

     

     Chronoplus,  le réseau  de bus de l'ACBA
    (Agglomération Côte Basque Adour)
    Le look bayadère

     

     


    Les bus de l'agglo ont, depuis peu, adopté un look bayadère, rayures verticales, plus ou moins larges, peut être inspirées du célèbre linge basque (lui aussi arbore désormais des couleurs plus diversifiées qu'à son origine, question de modernité et de vivre avec son époque).

    L'intérieur aussi se veut plus dynamique, avec ses sièges couleur bonbons acidulés, dossiers et assises ergonomiques, pas forcément très confortables ...  mais sûrement plus facile d'entretien (pensons aussi à l'hygiène, et au nettoyage). Les allées, plus larges, permettent un accès plus aisé aux personnes en fauteuil roulant, ou avec poussette d'enfant. Les vitres se sont dévoilées de l'ancien immonde revêtement qui obscurcissait l'habitacle, et ne permettait pas une réelle vision du paysage qui défile. Donc, voila, l'usager est bien ravi de ce nouvel esthétisme, et voyage plus sereinement sans doute...

     

    Chronoplus fait un effort d'accessibilité

    Chronoplus, intérieur

     

    Chronoplus, intérieur   Chronoplus, intérieur 

     

     Chronoplus, les bus de Bayonne

    Chronoplus le site officiel

     

    Tissu basque

    Alors, ne trouvez-vous pas que ces bus sont assortis au tissu basque, tissu qui se pare lui aussi  de couleurs éclatantes, même si les couleurs classiques et traditionnelles (bleu, rouge, vert) sont loin d'être abandonnées ?

     

     


  •  Monument de L'Aigle - Bayonne

     

     

     

      Monument de L'Aigle

    "Square de l'Aigle Impériale"

     

     

     

     

     

     

     

     

     On remonte l'avenue Henri Grenet, depuis le pont du même nom (pont rose) jusqu'au carrefour Matras (en haut de la rue Maubec), sur la droite, avant le feu, on prend l'avenue De Lattre de Tassigny, là, se trouve le Square de l'Aigle Impériale*, et en son centre, se dresse  : le monument de l'aigle, sous-entendu blessé, en hommage aux Défenseurs de Bayonne, morts en 1814. On l'aperçoit depuis l'avenue Grenet, en face du château d'eau. 

     

    .Monument de L'Aigle - Bayonne

     

    *Cette aigle, oui au féminin, l'oiseau de Jupiter de la Rome impériale, symbole de victoires militaires et de puissance, fait partie des divers emblèmes présents sur le blason de Napoléon 1er, tout comme les abeilles, le sceptre, la couronne ...

     

    Monument de L'Aigle - Bayonne Monument de L'Aigle - Bayonne

     

     

    Monument de L'Aigle - Bayonne

     On distingue la mosaïque (en doré) représentant la Citadelle.

    Le Monument de l’Aigle a été réalisé  par  le  sculpteur Jacques Froment-Meurice, spécialiste du bronze animalier, à la demande du Souvenir Français, il a été inauguré le 11 août 1907.  Souvenir, commémoration d'un épisode historique du blocus de Bayonne, ville assiégée, sous le joug des Anglais avec le Duc de Wellington, Napoléon ayant abdiqué le 6 avril 1814, la sortie du blocus le 14 avril 1814 ...

     

  •  

    Maurice Ravel, par Jesùs Echevarria - Anglet

       

     

    "Hommage à Maurice Ravel"

    Par Jesùs Echevarria

     

     

     

                           

                         En 1987, Anglet se dote de la sculpture de Jesùs Echevarria (artiste espagnol) "Hommage à Maurice Ravel". L'œuvre prend place devant la Galerie Georges Pompidou de la bibliothèque municipale. Une belle façon de célébrer le cinquantième anniversaire de la mort du compositeur.

     

    Elle est constituée d'un bloc de pierre de 2m50 de haut, sur 1m50 de large environ. Plusieurs thèmes du répertoire de Maurice Ravel sont représentés :
    "Le concert pour la main gauche" avec cette main posée sur quelques touches d'un clavier, "Le Boléro" se retrouve dans cette répétition de formes et volumes enlacés, et sur l'autre face, "Gaspard de la nuit" avec les notes gravées sur la portée.

     

    Maurice Ravel, par Jesùs Echevarria - Anglet

    Maurice Ravel, par Jesùs Echevarria - Anglet

    Bibliothèque municipale Anglet





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique