• Le 30  avril 2016, visite guidée des serres municipales,                         

    Serres municipales d'AngletUne fois par an, Anglet permet la visite de ses serres municipales. Implantées dans le quartier de la Girouette, au 3 chemin de Juzan, les serres assurent la production nécessaire au fleurissement de la Ville, tout au long de l'année. 130 000 plants par an, par une équipe de sept agents : 60 000 plants au printemps, 50 000 plants à l'automne, 33 900 bulbes, 3 000 plantes de décoration et 2 000 chrysanthèmes pour les potées, cascades, pyramides.

     

    Serres municipales d'Anglet

    Serres municipales d'Anglet

    Serres municipales d'Anglet

     

    L'occasion pour les visiteurs, petits et grands, d'admirer les espèces, mais aussi de participer à des ateliers pédagogiques abordant divers thèmes tels que :

    - Le rempotage de divers plants, très appréciés par les enfants
    qui mettent de bon cœur la main à la pâte.

    Serres municipales d'Anglet

     

     -  La récupération de l'eau de pluie. Présentation de l'aide financière attribuée
    pour l'achat d'un récupérateur d'eau de pluie.
      Renseignements et dossier de demande d'aide ici

    Serres municipales d'Anglet

     

     - La distribution de terreau et bulbes, un moment très prisé par les visiteurs

    Serres municipales d'Anglet

     

     - Le tri des déchets, le compostage et le lombricompostage avec Bil ta Garbi. L'organisme a été créé par arrêté préfectoral le 23 août 2002 pour mettre en œuvre une filière globale de gestion des déchets ménagers et assimilés sur la zone Ouest du Département des Pyrénées-Atlantiques.

     
    Service des espaces verts et direction des services techniques : 05 59 58 35 80
     

    Serres municipales d'Anglet

    Serres municipales d'Anglet

     

     Serres municipales d'AngletSerres municipales d'AngletSerres municipales d'Anglet

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Les jardins d'Arnaga à Cambo

     

    Arnaga - Cambo
    Le bassin de 70 mètres de long, avec jets d'eau, fontaine et pergola

    Arnaga, la vaste demeure imaginée et dessinée  par Edmond Rostand, le célébrissime écrivain-poète, auteur de Cyrano de Bergerac, en surplomb de la vallée de la Nive, face à Hartzamendi, Ursuya et Mondarrain, entourée de son vaste parc de 12 ha, avec deux jardins, et un bois. Le résultat est une superbe réussite de beauté, de poésie, de modernité aussi pour l'époque, en 1902, de pari gagné aussi, travaux de terrassement, des arbres gigantesques vont être transplantés, et la reprise va marcher.
    Cette propriété se trouve à Cambo-les-Bains.


    L'Orangerie Arnaga - Cambo
    L'Orangerie, où l'on entrepose les agrumes et agrumiers

    Face à l'Orangerie, le Coin des Poètes : Edmond Rostand rend hommage à trois écrivains qu'il admirait, plus particulièrement Victor Hugo. Il grave des inscriptions rappelant la personnalité de chacun.
    Les bustes sont du sculpteur Auguste Maillard.

    Arnaga - Cambo
    Le Coin des Poètes

     

    Arnaga - Cambo    Victor Hugo     Cervantes Arnaga - Cambo
                    William Shakespeare                                       Victor Hugo                                              Miguel de Cervantes 

     

    Arnaga - Cambo

    Arnaga - Cambo

    Villa Arnaga - Cambo

                          Galerie complète de 55 photos : ici

     Réouverture prochaine de la villa Arnaga et de ses jardins :

    le 19 mars 2016

     


  •  

    Le cimetière juif - Bayonne

     

    Le cimetière juif

    de Bayonne

     

     

     

    Il a été bien difficile de lui trouver portes ouvertes, le lieu est privé. Mais je me suis dit que peut-être, à l'occasion des Journées du Patrimoine, la visite serait possible. Et en effet, ce fut possible, il n'est  resté ouvert au public que deux petites heures. Je ne voulais pas manquer ce rendez-vous, il fallait absolument que je le visite. Il se trouve au 15 de l'avenue du 14 avril à Bayonne (quartier St-Etienne).

    Le cimetière s'étend sur 2 ha, et contient 3000 tombes : cela lui donne la qualité d'être le plus grand cimetière israélite de France, et l'un des plus grands d'Europe. Le plus vieux aussi. En effet, ce terrain a été acheté en 1688 par la confrérie Hébera, grâce à une souscription auprès de tous les membres de la communauté juive. Il sera officiellement ouvert en 1792, les défunts juifs y sont enterrés gratuitement, moyennant toutefois certaines contributions au sein de la communauté. Le lieu sera largement bombardé lors du blocus de 1814, les Anglais s'étant établis sur cet espace stratégique.

    C'est pour cela qu'on y trouve des tombes complètement brisées, remises en état petit à petit. Ceci est possible grâce à une quinzaine de bénévoles, qui depuis 6 ans, pendant 15 jours en août,  s'évertuent à déterrer, nettoyer les pierres tombales, avec stabilisation des sols, et des allées... Souvent une simple pierre taillée, disposée à l'horizontale, sans signe ostentatoire, sinon des épitaphes en espagnol, portugais, hébreu et français, avec millésime de la création du monde.

     

    Association Cultuelle Israélite de Bayonne et Biarritz

    La synagogue de Bayonne

     

    Le cimetière juif - BayonneLe cimetière juif - Bayonne

     

    Pierre brisée reconstituée       Pierre brisée reconstituée     Le cimetière juif - Bayonne

    Le cimetière juif - Bayonne

    Le cimetière juif - au 15 avenue du 14 avril 1814 - Bayonne          Tombe du cimetière juif - Bayonne     Le cimetière juif - Bayonne
     

    Tombe du cimetière juif - Bayonne

     

    Tombes du cimetière juif - Bayonne   


  • FORTIUS, synergie de deux villes basques riches
    en architecture militaire

    Bayonne et Pampelune

     

    Pampelune et Bayonne sont jumelées depuis 1960. Elles possèdent un héritage patrimonial architectural similaire, spécifiquement leurs fortifications, les remparts comme l'on dit à Bayonne.  Cela fait 3 ans que FORTIUS* réunit nos deux villes jumelles, simultanément, autour du même thème : La valorisation de ces fortifications dans la ville, avec l'intégration dans la vie urbaine du 21è siècle. Faire connaître et découvrir ces constructions, militaires à la base...,  prévoir leur consolidation, leur restauration.

    Fortius, un même projet réunit Bayonne et Pampelune

     

    *FORTIUS est réalisé dans le cadre du POCTEFA -Programme Opérationnel de Coopération Territoriale Espagne-France-Andorre-, des fonds du FEDER -Fond Européen pour le Développement Régional-, et de la CTP -Communauté de Travail des Pyrénées-. FORTIUS propose une multitude d'activités autour des fortifications bayonnaises et Pamplonesas en août et septembre. A regretter toutefois, beaucoup de thèmes sont payants, nécessitant un budget familial plutôt conséquent...

    Pour matérialiser et concrétiser la connaissance de ces constructions, une multitude de  rendez-vous culturels, artistiques, culinaires, avec  musique, concerts, théâtre, visites guidées, conférences, dégustations et démonstrations de savoir-faire, défis sportifs...

    ♦♦

    Bayonne : De Mousserolles à Lachepaillet, jusqu'à la Porte d'Espagne.
    Programme complet --> ici

    Pampelune : Programme complet --> ici

    ♦♦

     

    Entre autres, quelques unes de ces animations qui débutent ces jours-ci à Bayonne :

     

    Remp'ARTS : 15 et 16 août une galerie à ciel ouvert (entrèe libre) d'une centaine d'artistes peintres, sculptures, plasticiens ... au cœur des remparts, depuis la Poterne par l'allée Catherine de Bourbon.
    Animations musicales et restauration. Remise de prix le dimanche par la ville.

     

    Remp'ARTS

     

    Remparts gourmands : 14, 15 et 16 août : Ateliers, dégustations, dans les casemates de la Porte d'Espagne, avec des chefs cuisiniers et producteurs.

     

    Exposition "Bastions" au Didam : Jusqu'au 20 septembre. Entrée libre. Le patrimoine fortifié de chaque côté de la chaîne des Pyrénées, des œuvres, des documents d'artistes, des photos...

     

    "Bastions" au Didam

     

    "Bastions" au Didam


    * Renseignements Direction de la Culture et du Patrimoine : 05 59 46 61 59

     


     


  •  

    L'église Saint-Esprit

     

    Toujours dans ce même quartier Saint-Esprit de Bayonne, aux alentours de la gare SNCF, sur la place de la République, voici, après la synagogue et le Rail Bayonnais l'église Saint-Esprit, sur le chemin de St-Jacques de Compostelle.

     

    Eglise Saint-Esprit - Bayonne

     

    L'église Saint-Esprit a été construite à partir d'un prieuré-hôpital à partir du XIIè siècle, elle devient collégiale grâce à Louis XI fin du XVè siècle, pour finir église paroissiale au cours du XVIIIè. L'église est adossée à des constructions privées, aussi la nef ne possède pas de vitrail vers l'extérieur.

    A  l'intérieur, on y trouve des reliques de Sainte-Irène.

    Eglise Saint-Esprit - Sainte-Irène

    Elle recèle également la sculpture du XVè siècle (classée par les Monuments historiques), en chêne peint, et doré, sculptée en un seul bloc, intitulée : La fuite en Egypte. Cf l'évangéliste Saint-Matthieu, " le massacre des innocents" Joseph, Marie et Marie fuient le roi Hérode de Palestine, partent avec l'âne de Saint Bernard : La vierge est assise en amazone sur l'âne, et tient son enfant sur les genoux. Lui-même tient un oiseau et porte un collier.

    Fuite en Egypte

    rEglise Saint-Esprit - Bayonne

     

              Eglise Saint-Esprit - BayonneEglise Saint-Esprit - Bayonne      

     

    Nef église Saint-Esprit - Bayonne

    Nef église Saint-Esprit - Bayonne

     

    Eglise Saint-Esprit - Bayonne

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique