• Le choeur d'hommes Pottoroak en concert

     

    L'année dernière, Pottoroak avait donné de la voix avec leurs complices Egungoak en l'église Sainte Marie d'Anglet (voir article à ce sujet).

    Pottoroak

    Hier, Pottoroak ont récidivé au même endroit, mais cette fois-ci ils avaient invité un groupe venu directement du Finiqtère : La Bordée de Trégunc.

    La Bordée

    Eglise comble, bien sûr, car le groupe Pottoroak, en 30 ans d'existence a acquis une belle notoriété, et puis aussi le public était bien désireux de connaître ces chants marins venus de la tradition bretonne.

    Pottoroak a entamé la soirée avec 7 chansons de leur répertoire, sous la direction de André Lassus, le chef de chœur, toujours aussi enjoué et un tantinet taquin. En deuxième partie, l'assistance a découvert la chorale bretonne : les chanteurs, tous de marinière vêtus, dirigée par Aline Quinet, ont interprété une douzaine de leurs titres fétiches : les chants retracent la vie des marins, des familles, leur navire, les ports...

    La Bordée, fondée en 1998, en est déjà à son quatrième CD enregistré. Des reprises, des créations, les chansons polyphoniques sont un hymne aux marins, des paroles poignantes, le métier est très dur, mais la passion, le courage, dominent tout au long de leur vie.

    Pottoroak

    Pour finir, les deux groupes se sont réunis pour chanter ensemble deux titres : Hegoak, et Bro goz ma zadou. La scène était bien remplie par les membres des deux compagnies, le partage fut complet avec le public qui a entonné deux chansons.

     

     Pottoroak à nouveau sur scène :

      Le dimanche 29 septembre 2013, à 18 heures, au théâtre municipal de Bayonne : au programme, les chants populaires et traditionnels de Pottoroak, à capella, et le groupe Egungoak. Il y aura aussi la participation de Magali Zubillaga, chanteuse basque exceptionnelle, à la voix sans pareille.

    Renseignements  au 06 08 48 32 66

    Pottoroak

     

    Ci-dessous, l'église Sainte-Marie d'Anglet

    Eglise Sainte Marie

     

     

    Le public se presse à l'entrée

     

     

     

    Pottoroak

     

    Pottoroak

     


  • Hazparnako pestak

     

    En Pays Basque nord, ou Iparralde, province du Labourd, au coeur du village d'Hasparren, en cette fin de matinée du dimanche des fêtes 2013 (le 23 juin), voici le défilé des enfants du groupe « Goixtiarrak » et de la batterie-fanfare.

     

     

     

     

     Tanborada à Hasparren - Pays Basque

     

     

        Tanborada à Hasparren - Pays Basque

     

    Autre photos    -->  Hasparren

     


  •  

    Kiwi de l'Adour : Le kiwi gold

     

    Moins connu que le kiwi green (ou kiwi vert), le kiwi gold (ou kiwi jaune) est aussi cultivé sur cette même zone des trois départements le long de l'Adour. Clic

    Kiwi de l'Adour - Kiwi Gold
      Indication Géographique Protégée validée par l’Europe en 2009
      Label Rouge Kiwi LA/35/90 homologué par le Ministère en 1992, et homologué une deuxième fois en 2012

    On distingue le kiwi gold de son cousin le kiwi vert, déjà, visuellement par sa peau qui est lisse, sa taille est plus petite, et il est plus pointu, avec une extrémité assez acérée. Bien sûr, quand on l'ouvre, on s'aperçoit que sa chair est jaune, presque pas de pépins noirs (des fois pas du tout). Son goût est magique : beaucoup plus sucré, avec des arômes d'ananas, d'agrumes, de fruits exotiques, de texture douce. Si bien qu'il se déguste facilement tel que, à la cuillère, car il n'y a pas l'acidité que l'on peut trouvé chez le kiwi vert. (Recettes kiwi  ici).

     

    Kiwi de l'Adour - Kiwi Gold      Kiwi de l'Adour - Kiwi Gold   

     

     

    Kiwi de l'Adour - Kiwi Gold

     

    Bref, dès que je l'ai vu au marché de Quintaou, à Anglet (tous les jeudi et dimanches matin), je n'ai pas hésité !!

     

    Kiwi de l'Adour - Kiwi Gold             Kiwi de l'Adour - Kiwi Gold

     

    Kiwi de l'Adour - Kiwi Gold

     

     


  • Maéso, troisième album dans les bacs

     

    Maéso, troisième album dans les bacs

     

    Après "Poséidon" et "Dédicace", ses deux premiers disques, Maéso, auteur-compositeur interprète, prend son envol avec ce nouvel album : "Les oiseaux de passage" (sortie aujourd'hui chez les Editions Agorila, le label basque par excellence).

    Les textes nous emmènent de voyages en ballades avec une sensibilté émouvante et entrainante. L'Occitanie est mise à l'honneur, avec entre autres, une chanson dédiée à Toulouse. Et aussi des horizons plus lointains, au sud, car nous voila en partance pour les îles Canaries, puis voyage du côté du Maroc, avec des sonorités orientales très mélodieuses.
    La reprise du titre "Malaga" apporte une note festive et enjouée. Un hommage est rendu à Charles Trenet, avec "Boum", belle attention pour fêter le 100è anniversaire de sa naissance.

    L'amitié et l'amour sont célébrés avec tendresse et poésie, sur des airs atypiques et généreux pop/groovie et jazz. Maéso, bassiste accompli, a bien fait de se mettre à la guitare, sa musique incite à prendre la vie du bon côté.

    On retrouve souvent Maéso et Les Chocos sur scène du côté d'Agen,  Toulouse ... Alors, sans doute un concert prévu sur la côte basque ?!

     

    Maéso, troisième album dans les bacs

    Pour écouter les extraits chez Agorila

    Maéso, troisième album dans les bacs

     

     


  •  

     L"eusko, la monnaie locale du Pays Basque

     

    L'eusko, la monnaie locale du Pays Basque

    Retrouvez tous les articles concernant l'eusko, depuis sa conception jusqu'à maintenant (ainsi que quelques articles sur d'autres monnaies locales).

     

    clic

     

    Site officiel Euskal Moneta

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique