• Trois langues dans ma bouche, de Frédéric Aribit

     

     
     

    "Trois langues dans ma bouche"

    de

    Frédéric Aribit

     

     

    Frédéric Aribit, natif d'ici, a grandi ici, en Pays Basque, son livre est en librairie (et en
    médiathèques) depuis quelques mois : " Trois langues dans ma bouche ".

    Roman ? Plutôt récit, narration, questionnement de l'auteur devenu adulte, et père à son tour. Remontée acide, cocasse ...  de souvenirs, nostalgie de l'enfance, de l'adolescence et de la jeunesse...  Somme toute une introspection ordinaire, réminiscence à laquelle tout un chacun s'adonne à un moment donné dans sa vie ?

    Oui, un peu beaucoup de tout cela mélangé, mais puissance mille ! Car F. Aribit excelle en son style précis, littéraire, les phrases se développent comme une mélopée. Phrases longues, mais fluides, cela va vite, à la limite de l'essoufflement, vocabulaire châtié (sortez votre dictionnaire!!), pas un instant d'ennui.

    Tiraillement entre langues, en multiD, impossibilité d'avoir 2 langues maternelles, et puis langues parlées, écrites, inventées, certes, mais la langue, notre organe du goût, de sensualité, le mot langue, sujet de tant et tant de dictons et autres expressions populaires ...

    Frédéric Aribit
    F. Aribit, Médiathèque de Biarritz

    Bien sûr, ici, en Pays Basque, ce livre tombe à pic avec l'Euskara dans le berceau local, F. Aribit y consacre pas mal de pages, avec des anecdotes, des lieux, des atmosphères bien reconnaissables. Pas tout à fait bilingue, ni bascophone à 100%, comme beaucoup ici, pas forcément abertzale, ou militant forcené, mais pour la défense et la conservation de ce patrimoine euskaldun que chacun s'approprie et développe à sa façon.

    A la fois léger et dense, ce livre mérite d'être lu plusieurs fois, c'est obligé, il induit en nous les mêmes réflexions au sujet de nos langues.

     

     

    Dialogue avec Peio Serbielle lors du Salon du Livre de Sare 2015

     

     

     


  • "Bastions" , Art et patrimoine fortifié à Bayonne

     

     

    C'est au DIDAM* que cela se passe : l'exposition est présentée dans le cadre de FORTIUS

    (Jusqu'au 20 septembre)

     

     

     

     

    DIDAM

    Maquettes, œuvres artistiques, photos, vidéo nous permettent de comprendre ces architectures historiques, leur évolution, jusqu'à aujourd'hui. Ces fortifications désormais jalonnent notre quotidien, dans le paysage de Bayonne et Pampelune, et sur tout le pourtour des Pyrénées. 

     

    Le système défensif évolue avec les progrès de l'artillerie et les changements qui s'opèrent dans les attaques et les batailles, au fil des siècles. Au fur et à mesure, on modifie, on consolide les constructions, on améliore les tours, les fossés.. on en arrive aux bastions.

    "Bastions" , Art et patrimoine fortifié à Bayonne

     

    Depuis l'océan Atlantique, jusqu'à la Méditerranée, la chaîne des Pyrénées avec la situation des places fortifiées côté France et côté Espagne.

    Chaîne des PyrénéesChaîne des Pyrénées

     

     

    DIDAM

     

     

     

     

     * DIDAM - 6 Quai de Lesseps à Bayonne : Jusqu'au 20 septembre, du mardi au dimanche de 13 h à 19 h , entrée libre.

    Sous l'égide de la Direction de la Culture et du Patrimoine - 05 59 46 61 59

    —♦—


  • FORTIUS, synergie de deux villes basques riches
    en architecture militaire

    Bayonne et Pampelune

     

    Pampelune et Bayonne sont jumelées depuis 1960. Elles possèdent un héritage patrimonial architectural similaire, spécifiquement leurs fortifications, les remparts comme l'on dit à Bayonne.  Cela fait 3 ans que FORTIUS* réunit nos deux villes jumelles, simultanément, autour du même thème : La valorisation de ces fortifications dans la ville, avec l'intégration dans la vie urbaine du 21è siècle. Faire connaître et découvrir ces constructions, militaires à la base...,  prévoir leur consolidation, leur restauration.

    Fortius, un même projet réunit Bayonne et Pampelune

     

    *FORTIUS est réalisé dans le cadre du POCTEFA -Programme Opérationnel de Coopération Territoriale Espagne-France-Andorre-, des fonds du FEDER -Fond Européen pour le Développement Régional-, et de la CTP -Communauté de Travail des Pyrénées-. FORTIUS propose une multitude d'activités autour des fortifications bayonnaises et Pamplonesas en août et septembre. A regretter toutefois, beaucoup de thèmes sont payants, nécessitant un budget familial plutôt conséquent...

    Pour matérialiser et concrétiser la connaissance de ces constructions, une multitude de  rendez-vous culturels, artistiques, culinaires, avec  musique, concerts, théâtre, visites guidées, conférences, dégustations et démonstrations de savoir-faire, défis sportifs...

    ♦♦

    Bayonne : De Mousserolles à Lachepaillet, jusqu'à la Porte d'Espagne.
    Programme complet --> ici

    Pampelune : Programme complet --> ici

    ♦♦

     

    Entre autres, quelques unes de ces animations qui débutent ces jours-ci à Bayonne :

     

    Remp'ARTS : 15 et 16 août une galerie à ciel ouvert (entrèe libre) d'une centaine d'artistes peintres, sculptures, plasticiens ... au cœur des remparts, depuis la Poterne par l'allée Catherine de Bourbon.
    Animations musicales et restauration. Remise de prix le dimanche par la ville.

     

    Remp'ARTS

     

    Remparts gourmands : 14, 15 et 16 août : Ateliers, dégustations, dans les casemates de la Porte d'Espagne, avec des chefs cuisiniers et producteurs.

     

    Exposition "Bastions" au Didam : Jusqu'au 20 septembre. Entrée libre. Le patrimoine fortifié de chaque côté de la chaîne des Pyrénées, des œuvres, des documents d'artistes, des photos...

     

    "Bastions" au Didam

     

    "Bastions" au Didam


    * Renseignements Direction de la Culture et du Patrimoine : 05 59 46 61 59

     


     


  • Les Archives Départementales* - Pôle de Bayonne et du Pays Basque

     

    Les archives départementales de documents existent depuis la Révolution Française (1789). Leur rôle est de collecter, de répertorier, de conserver... Les documents proviennent d'administrations publiques du département  (CCI, mairies, églises, notaires... ), mais aussi de dons privés ou associatifs. Elles sont régies par les Conseils Départementaux, donc ici le Conseil des Pyrénées Atlantiques qui a inauguré ce lieu en 2010. Les premiers documents datent du Moyen Age.

     

    Archives départementales de Bayonne

    Ce lieu est ouvert à tous les publics, tout comme une bibliothèque ou une médiathèque. Chacun a sa motivation de recherche, étude, information, culture personnelle ou professionnelle... Il faut être inscrit pour consulter et accéder à la salle de recherches.

    L'inscription est gratuite, avec présentation d'une pièce d'identité, une photo pour l'établissement de votre future carte de Chercheur, et renouvelable chaque année. Il faudra présenter sa carte de chercheur à l'accueil, contre remise d'un badge pour accéder à l'espace de recherche.

     

    Archives départementales de Bayonne

     

    Il y a un règlement intérieur et une procédure stricts à respecter pour toute consultation (on laisse ses effets personnels au vestiaire, on ne boit pas, ni ne mange, silence de rigueur, photographie sans flash, on ne s'appuie pas sur les documents, on n'humecte pas son doigt pour tourner les pages etc ...), mais tout est simplement expliqué et rappelé. Il y a un endroit pause-détente avec distributeur de boissons, toilettes ...

    En ce moment, une exposition est ouverte à tous (c'est à dire pas besoin d'être inscrit) jusqu'au 20 septembre, avec beaucoup de photos (1925, 1930... ) de Anglet, à St Jean de Luz, de documents explicatifs, des vidéos ... Une belle plongée dans le passé des ports de la Côte Basque.

    " ITSAS BEGIA, regard sur le patrimoine maritime basque "

    Archives départementales de Bayonne

    Un travail remarquable de l'association Itsas Begia et du Musée d'Aquitaine de Bordeaux

     

    "ITSAS BEGIA, regard sur le patrimoine maritime basque"
    Photo montage de plusieurs documents, Ciboure-St Jean de Luz, 1930

     

    "ITSAS BEGIA, regard sur le patrimoine maritime basque"
    Une vue d'ensemble

    *Archives Départementales
    39 avenue Duvergier de Hauranne (en remontant vers St Pierre d'Irube, sur la gauche)
    64100 BAYONNE
    05 59 03 93 93
    arch-bay@cg64.fr

     


  • Baiona - Donostia : 5 euros

     

    Ça y est, c'est décidé je passe la journée à Donostia, autrement dit San Sebastian.
    Comment y aller pour pas cher, en toute sécurité, liberté, sans fatigabilité ?
    Grâce à l'offre combinée* des autocars de Transports64 et du  topo de l'Euskotren.

    Comment procéder :

    Depuis Bayonne (ou depuis tous les autres arrêts des lignes* en question) :
    - Prendre l'autocar ligne* 816, ou  ligne* 816 Euskadi Express du réseau Transports64. <-- cliquer pour avoir toutes les autres destinations du réseau.

    - A la montée dans le car, demander un titre : "PassEusk Transports64", vous payez 5 euros.

    San Sebastian - Bayonne, aller-retour pour 5 euros

    Autocar du réseau Transports64

    - Effectuer le trajet jusqu'à Hendaye, descendre à l'arrêt Gare SNCF. Sur le parking de cette gare SNCF se trouve la gare Euskotren. Aller au guichet et échanger le pass en votre possession contre un "PassEusk Euskotren" (l'opération est bien sûr gratuite).

    Gare Topo Euskotren à Hendaye

    Gare Topo Euskotren à Hendaye

    - C'est avec ce ticket que vous passez les tourniquets qui donnent accès au quai Euskotren,  garder ce ticket car vous repassez le tourniquet à votre sortie de l'Euskotren. Il y a un topo à peu près tous les 3/4 d'heure. Vous pouvez descendre à San Sebastian, ou bien repartir aussi vers Lasarte.

     

    Gare San SebastianGare San Sebastian

    Gare de San Sebastian

    Gare San Sebastian

        

    Tourniquet

     

    Euskotren, le topo

    Accès aux personnes à mobilité réduite, wagon dédié aux personnes avec un vélo ...

     

    L'intérieur du topo, climatisé

    L'intérieur d'un wagon, confortable, climatisé

     

    Conserver ce ticket pour le retour, et effectuer la manipulation en sens inverse,
    (gare topo, tourniquet d'entrée, tourniquet de sortie et autocar).

    La réciproque est tout aussi existante : c'est à dire les voyageurs peuvent bénéficier du même principe depuis San Sebastian vers Bayonne, aller-retour, pour 5 euros.

    Du lundi au dimanche. L' aller-retour sur les 2 réseaux, jusqu’au lendemain 23h59.
     

    *Offre sur le site officiel du département des Pyrénées Atlantiques ici    

    Gratuit pour les enfants âgés de moins de 5 ans.

    Vraiment simple comme procédé, économique, et le voyage est tellement agréable et magnifique.
    Bon voyage et bonne visite !

    Gare de Lasarte

    Gare de Lasarte