• Les jardins d'Arnaga à Cambo

     

    Arnaga - Cambo
    Le bassin de 70 mètres de long, avec jets d'eau, fontaine et pergola

    Arnaga, la vaste demeure imaginée et dessinée  par Edmond Rostand, le célébrissime écrivain-poète, auteur de Cyrano de Bergerac, en surplomb de la vallée de la Nive, face à Hartzamendi, Ursuya et Mondarrain, entourée de son vaste parc de 12 ha, avec deux jardins, et un bois. Le résultat est une superbe réussite de beauté, de poésie, de modernité aussi pour l'époque, en 1902, de pari gagné aussi, travaux de terrassement, des arbres gigantesques vont être transplantés, et la reprise va marcher.
    Cette propriété se trouve à Cambo-les-Bains.


    L'Orangerie Arnaga - Cambo
    L'Orangerie, où l'on entrepose les agrumes et agrumiers

    Face à l'Orangerie, le Coin des Poètes : Edmond Rostand rend hommage à trois écrivains qu'il admirait, plus particulièrement Victor Hugo. Il grave des inscriptions rappelant la personnalité de chacun.
    Les bustes sont du sculpteur Auguste Maillard.

    Arnaga - Cambo
    Le Coin des Poètes

     

    Arnaga - Cambo    Victor Hugo     Cervantes Arnaga - Cambo
                    William Shakespeare                                       Victor Hugo                                              Miguel de Cervantes 

     

    Arnaga - Cambo

    Arnaga - Cambo

    Villa Arnaga - Cambo

                          Galerie complète de 55 photos : ici

     Réouverture prochaine de la villa Arnaga et de ses jardins :

    le 19 mars 2016

     


  •  Monument de L'Aigle - Bayonne

     

     

     

      Monument de L'Aigle

    "Square de l'Aigle Impériale"

     

     

     

     

     

     

     

     

     On remonte l'avenue Henri Grenet, depuis le pont du même nom (pont rose) jusqu'au carrefour Matras (en haut de la rue Maubec), sur la droite, avant le feu, on prend l'avenue De Lattre de Tassigny, là, se trouve le Square de l'Aigle Impériale*, et en son centre, se dresse  : le monument de l'aigle, sous-entendu blessé, en hommage aux Défenseurs de Bayonne, morts en 1814. On l'aperçoit depuis l'avenue Grenet, en face du château d'eau. 

     

    .Monument de L'Aigle - Bayonne

     

    *Cette aigle, oui au féminin, l'oiseau de Jupiter de la Rome impériale, symbole de victoires militaires et de puissance, fait partie des divers emblèmes présents sur le blason de Napoléon 1er, tout comme les abeilles, le sceptre, la couronne ...

     

    Monument de L'Aigle - Bayonne Monument de L'Aigle - Bayonne

     

     

    Monument de L'Aigle - Bayonne

     On distingue la mosaïque (en doré) représentant la Citadelle.

    Le Monument de l’Aigle a été réalisé  par  le  sculpteur Jacques Froment-Meurice, spécialiste du bronze animalier, à la demande du Souvenir Français, il a été inauguré le 11 août 1907.  Souvenir, commémoration d'un épisode historique du blocus de Bayonne, ville assiégée, sous le joug des Anglais avec le Duc de Wellington, Napoléon ayant abdiqué le 6 avril 1814, la sortie du blocus le 14 avril 1814 ...

     

  •  

    Maurice Ravel, par Jesùs Echevarria - Anglet

       

     

    "Hommage à Maurice Ravel"

    Par Jesùs Echevarria

     

     

     

                           

                         En 1987, Anglet se dote de la sculpture de Jesùs Echevarria (artiste espagnol) "Hommage à Maurice Ravel". L'œuvre prend place devant la Galerie Georges Pompidou de la bibliothèque municipale. Une belle façon de célébrer le cinquantième anniversaire de la mort du compositeur.

     

    Elle est constituée d'un bloc de pierre de 2m50 de haut, sur 1m50 de large environ. Plusieurs thèmes du répertoire de Maurice Ravel sont représentés :
    "Le concert pour la main gauche" avec cette main posée sur quelques touches d'un clavier, "Le Boléro" se retrouve dans cette répétition de formes et volumes enlacés, et sur l'autre face, "Gaspard de la nuit" avec les notes gravées sur la portée.

     

    Maurice Ravel, par Jesùs Echevarria - Anglet

    Maurice Ravel, par Jesùs Echevarria - Anglet

    Bibliothèque municipale Anglet


  •  

     La Croix Blanche - Bayonne

     

     

    La  Croix Blanche

    Fin de l'occcupation anglaise

     

     

    Il faut d'abord la trouver, c'est le hasard qui a bien fait les choses. Au détour de la casemate, en passant par l'avenue Maréchal de Lautrec, du côté de la Porte d'Espagne, sur le talus qui longe l'avenue de Pampelune, je l'ai vue, là, dans sa sobriété et son originalité. Elle symbolise l'apparition d'une croix lumineuse immense dans le ciel de Bayonne*, au dessus du camp des français dirigé par Jean de Dunois et Gaston de Foix, au nom de Charles VII. Ainsi se termine trois siècles d'occupation anglaise, Bayonne appartient au royaume de France à partir du 20 août 1451 ...

    *En 1451, Bayonne est sous domination anglaise, depuis bientôt presque 3 siècles, et les Bayonnais semblent peu enclin à vouloir changer ce régime qui leur apporte nombreux avantages commerciaux et maritimes, à cette époque, Bayonne devient célèbre et acquiert une belle renommée bien au delà des frontières grâce aux Anglais.

     

    Le 7 août 1451, les troupes françaises qui poursuivent leur avancée pour récupérer des territoires appartenant aux Anglais, sont aux portes de la ville. Les Bayonnais tiennent le siège, ils ne veulent pas se rendre,  jusqu'au matin du 20 août : en effet, une croix blanche, telle un crucifix s'élève dans le ciel. Les Bayonnais y voient un signe divin de la fin de leur allégeance aux Anglais, ils se rendent avec une ferveur mystique, Bayonne fait partie du royaume français grâce à ce miracle.

    La Croix Blanche - Bayonne

     

    La Croix Blanche - Bayonne

     

    sites de référence ici et ici






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires